Problèmes de logique

AiG publie une série d'articles intéressants en ce moment (voir par ex. Logical Fallacies: Ad Hominem - Answers in Genesis), sur le problème de l'utilisation de la logique dans le débat Création/Evolution. Schopenhauer est vraiment une bonne aide de ce côté, pour les uns comme pour les autres. Petit exemple.

Je visionnais hier une petite vidéo montrant comment on pouvait programmer un algorithme génétique donnant une bonne estimation du temps totalement "par hasard". Intitulée, Evolution is a blind watchmaker, la vidéo décortique le système. Les résultats sont impressionnants. Conclusion : on arrive à un résultat intelligent par hasard, sans avoir de but fixé.

Seul hic : il y a effectivement un but fixé. La "sélection naturelle" choisit les populations les plus performantes selon un certain critère. Ce critère définit le but. Dans la vidéo, il dit explicitement : "On prend 3 mécanismes au hasard et on les ordonne selon leur capacité à compter le temps" (3:24). Conclure que l'évolution se fait "par mutations aléatoires et par sélection naturelle" (7:01) est juste -- mais il ne faut pas se leurrer : si les mutations sont bien aléatoires, la "sélection naturelle" est bel et bien orientée. D'ailleurs l'auteur cherche bien à nous convaincre que ce n'est pas aléatoire (7:12). En effet, si c'était complètement aléatoire, les résultats ne seraient pas répétables.

Alors pourquoi nous dit-on à la fin qu'"aucun but n'est imposé" (9:06) ? Le but est pourtant clair : compter le temps ! Et tout est fait pour y arriver. Il a montré qu'un mécanisme complexe peut être constitué par des transformations aléatoires, en se donnant les bonnes contraintes de sélection.

Tout ce qu'il prouve, c'est que les algos génétiques marchent. Ce n'est pas nouveau. C'est pour ça qu'ils existent.

Et pour clarifier vis-à-vis du commentaire au début de la vidéo : je ne crois pas me tromper en disant que la plupart des créationnistes ne nient pas qu'il y ait évolution, c'est-à-dire adaptation au milieu. Ce qu'on nie, c'est que ces adaptations suffisent à la création de nouvelles espèces, sans aucune intelligence (à ce que je sache les évolutionnistes n'aimeraient pas qu'on appelle la sélection naturelle une intelligence).

Enfin, il y a la question de l'information : est-ce qu'on en gagne ou on en perd au cours du processus ? J'avoue que j'aurais du mal à répondre. De ma connaissance de la théorie de l'information, j'aurais tendance à dire qu'on en perd (un ensemble de bits aléatoires contient plus d'information qu'un ensemble suivant un motif). D'un autre point de vue, on a toujours les mêmes éléments en jeu. Et encore d'un autre point de vue, on y a gagné vu qu'on peut compter le temps (sauf qu'il fallait déjà savoir ça au début puisque c'est le critère de sélection).
Bref, on peut en tout cas dire qu'on a rien gagné.

Mais personne n'y voit rien semble-t-il. Je n'ai pas lu tous les commentaires, évidemment, mais je n'ai vu aucune critique de la procédure utilisée. Je suis étonnée.

Toute la force de conviction de cette vidéo repose sur l'emploi d'affirmations appuyées, la restriction du domaine d'application ("tout ce que je prouve, c'est ... et rien d'autre..."), accompagnés de dénigrements de l'adversaire. Tout est dans la forme. Dans le fond, l'argument est inexistant.

Tout cela n'est pas nouveau... il y a des millénaires que l'homme conteste la création.
2 Pierre 3:5
Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau.

Esaïe 45:5-12
Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre,
Hors moi il n'y a point de Dieu ;
Je t'ai ceint, avant que tu me connusses.
C'est afin que l'on sache, du soleil levant au soleil couchant,
Que hors moi il n'y a point de Dieu :
Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre.
Je forme la lumière, et je crée les ténèbres,
Je donne la prospérité, et je crée l'adversité ;
Moi, l'Éternel, je fais toutes ces choses.
Que les cieux répandent d'en haut
Et que les nuées laissent couler la justice !
Que la terre s'ouvre, que le salut y fructifie,
Et qu'il en sorte à la fois la délivrance !
Moi, l'Éternel, je crée ces choses.
Malheur à qui conteste avec son créateur!
-Vase parmi des vases de terre !
-L'argile dit-elle à celui qui la façonne : Que fais-tu ?
Et ton oeuvre : Il n'as point de mains ?
Malheur à qui dit à son père :
Pourquoi m'as-tu engendré ?
Et à sa mère : Pourquoi m'as-tu enfanté ?
Ainsi parle l'Éternel, le Saint d'Israël, et son créateur :
Veut-on me questionner sur l'avenir,
Me donner des ordres sur mes enfants et sur l'oeuvre de mes mains ?
C'est moi qui ai fait la terre, Et qui sur elle ai créé l'homme ;
C'est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux,
Et c'est moi qui ai disposé toute leur armée.

Commentaires

PiroXXI a dit…
Je me suis longtemps posé plein de questions sur cette fameuse thèse créationniste, et cette fameuse thèse évolutionniste. Laquelle a raison?

Personnellement j'ai toujours reçu une éducation religieuse, je suis née dans un famille de personnes évangélistes. Et en tant que tel, j'ai très vite rencontré Dieu, et depuis toujours j'entretiens une relation intime avec Dieu. Cependant, j'ai également reçu de par l'école une éducation scientifique. On m'a toujours appris qu'avant de croire en quelque chose, il fallait vérifier ses sources.

Ainsi en ce qui concerne l'origine du monde et de la vie, je crois ce qu'il y a marqué dans la bible. A savoir que la vie n'est pas due au hasard. La vie est du à la volonté de Dieu. C'est au final ce que j'ai principalement retenu de mes longues réflexions sur ce sujet.

Certains scientifiques avancent de nombreux arguments en pensant pouvoir donner tord aux créationnistes et donc à l'église.

Prenons l'exemple de cette vidéo. Je dois avouer qu'elle m'est apparu plus comme un tour de magie que comme une réelle expérience scientifique. La qualité du raisonnement comme tu l'as fait remarquer, est assez douteuse. Le fait de faire marche une telle simulation et d'obtenir des résultats ne représente en rien un preuve. Tout au plus cela peut aider à mieux comprendre les mécanismes mis en jeu. D'autre part, ce n'est pas parce que son modèle marche (si il marche) que c'est le seul.

Mais passons sur la pertinence d'une tel vidéo. La sélection naturelle est un fait avéré qu'il serait fou de vouloir nier. J'ai fais suffisamment de biologie pour savoir que lorsqu'un individu naît avec des désavantages, cela entrave la transmission de ce désavantage.

Même si souvent la sélection naturelle est l'argument favori des évolutionnistes pour justifier que toutes les espèces vivantes descendent d'une même espèce, la vrai question n'est pas la.
Tout d'abord, comme je le disais tout à l'heure, ce n'est pas parce qu'un modèle est fonctionnel que c'est celui là qui a effectivement fonctionné. En effet, la principale différence entre un créationniste et un évolutionniste, c'est qu'un évolutionniste pense que si ça se passe comme ça maintenant, ça c'est toujours passé comme ça. Malgré tout ce que l'on peut penser, sous une telle affirmation il y a une présupposition. Celle selon laquelle les lois de la physique de notre univers sont restées les mêmes. Alors que moi, en tant que créationniste (même si je ne me retrouve pas entièrement dans ce mot), je pense que si Dieu à crée les lois de la physique, il est irrémédiablement au dessus d'elles. Donc il est tout à fait possible pour Dieu de modifier ces lois.

Voilà donc toute la teneur du problème. Les scientifiques croient que tout à toujours été comme ça, et que cela ne changera jamais. Ce qui repose sur tout une série de présupposés, à savoir que les lois de la physique ne peuvent pas changer, qu'elles sont homogènes et immuables, et donc par extension, cela implique qu'il n'existe aucune entité capable de modifier les lois physiques. Donc aucun Dieu. Donc si on réfléchi dans la globalité de ce débat. Prouver que les évolutionnistes ont raison, c'est supposer que Dieu n'existe pas. Or prouver que les évolutionnistes ont raison, c'est prouver que les créationnistes ont tord, et ainsi prouver que Dieu n'existe pas. Donc prouver que Dieu n'existe pas, revient à supposer que Dieu n'existe pas.

J'ai bien étudier les propositions logiques de ma phrase, elle ne m'a pas l'aire trop fausse, même si je ne suis pas certain de sa justesse...

Enfin bref, le problème n'est pas savoir si les mutations sont une réalité ou si la terre fait bien son âge. Personnellement, je suis intimement convaincu que les mutations, la génétique, la datation des roches, la sélection naturelle et tout ce qui vient avec est juste. Dans un référentiel athée.

Raphaël.
Amy a dit…
Merci pour ton commentaire et ton témoignage. Tu soulèves plusieurs points intéressants. En particulier, je suis d'accord avec toi sur le fait que les évolutionnistes se fondent sur l'hypothèse d'uniformité.

On pourrait écrire des pages à ce sujet... même en français, on a déjà pas mal de livres entiers abordant la question. Je ne vais donc pas m'étendre encore, d'autant que le temps me manque (cf. absence de billets).

Tiens bon, les regards sur Christ, et fondé sur sa Parole,

Cordialement,
Amy

Articles les plus consultés