Halloween ou Noël ?

En France, on préfère Noël, c'est assez évident. Même à cette période de l'année, on entends déjà plus parler de Noël que d'Halloween. Les statistiques de recherches Google confirment cette impression :

Halloween reste un phénomène relativement marginal, et même plutôt en recul par rapport à il y a quelques années.

Quelle différence entre ces deux fêtes ?

Halloween est importé des Etats-Unis (où les statistiques sont bien différentes !). Le principal intérêt que les gens y trouvent, c'est qu'ils se déguisent, et c'est l'occasion de bien des délires. Le principal sujet ? La mort, et tout ce qu'on peut trouver de morbide et d'occulte autour : zombies, sorcières, vampires, fantômes... vraiment rien de réjouissant. Je m'étonne que l'on serve cela comme divertissement aux enfants. Et je suis bien contente que mes concitoyens délaissent cette fête.

Noël est tout autrement orientée, bien qu'en tant que chrétienne, j'aie un sentiment mitigé en y songeant. A la base, Noël fête la naissance de Jésus, événement majeur de l'histoire du monde... la date a été choisie pour remplacer des réjouissances païennes, mais à vrai dire je ne vois pas trop de restes païens dans cette fête, hormis peut-être dans la décoration (?). Le sapin est apparu bien plus tard.
Le père Noël est peut-être ce qui relève le plus des traditions païennes, mais il est tellement récent que c'est difficile à affirmer. En outre, le père Noël est un personnage gentil, "positif", vraiment adapté aux enfants.

Le problème avec le père Noël, c'est qu'il est présenté comme un personnage réel, ce qui crée tout un écosystème basé sur le mensonge. Des millions d'enfants sont éduqués avec les mensonges de leurs parents... qui l'utilisent pour se faire obéir. Qu'ils ne s'étonnent pas ensuite si leurs enfants leur mentent ! Ils récoltent ce qu'ils ont semé !
Job 4:8
Pour moi, je l'ai vu, ceux qui labourent l'iniquité
Et qui sèment l'injustice en moissonnent les fruits.
Galates 6:7
Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

En outre, cette histoire de Père Noël est mélangée à l'histoire de la naissance de Jésus, qui elle est bien réelle, toute extraordinaire qu'elle est. On oublie d'enseigner aux enfants la véritable raison de la venue de Jésus. On oublie de leur dire qu'il n'est pas resté un enfant... mais qu'il a grandit, et qu'il est mort en donnant sa vie, en prenant sur lui notre châtiment, comme les prophètes l'avaient annoncé des centaines d'années avant.
Esaïe 53:6
Nous étions tous errants comme des brebis,
Chacun suivait sa propre voie ;
Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

Commentaires

Articles les plus consultés