Est-ce que c'est mal de...

Voilà un début de question que l'on entend souvent. Dit autrement, est-ce qu'un(e) chrétien(ne) a le droit de [faire de la politique / avorter / devenir mannequin / aller à la piscine / avoir un copain / épouser un musulman / jouer au loto / boire de l'alcool /...] et la liste des interdictions/autorisations peut s'allonger...

Stick figure - choosing

Je pense qu'il faut se poser plusieurs questions.
1. La vie chrétienne est-elle faite de règles ?
2. Comment savoir ce qui est bien et ce qui est mal ?
3. Quelle est la vraie question à se poser ?

1. La vie chrétienne est-elle faite de règles ?

Si la réponse était positive, ce serait en contradiction avec ce que dit la Bible :
Romains 3:28
Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.
Galates 5:1
C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.

Suivre des règles n'est pas le centre de la vie chrétienne, c'est la foi qui compte. Par contre, les œuvres sont une conséquence de la conversion à Christ :
Colossiens 1:10
...pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu
Tite 3:8
... que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à pratiquer de bonnes œuvres. 

Le chrétien est donc libre, affranchi du péché, et en conséquence, il ne peut pas vivre comme s'il était toujours esclave du péché : cela doit se voir dans sa vie, dans ses œuvres.

Et donc, il doit suivre des règles. Des règles ? Dans un sens, oui. Dans un sens, non. Le chrétien cherche simplement à toujours faire ce qui est bien, et ne pas faire ce qui est mal.

2. Comment savoir ce qui est bien et ce qui est mal ?

Le bien, c'est qui plaît à Dieu, qui le glorifie. Le mal, c'est le contraire. C'est aussi de ne pas faire ce qui est bien.
La Bible nous éclaire sur la volonté de Dieu, et nous montre qu'il y a bien une lutte qui existe entre nos propres désirs et la volonté de Dieu :
Galates 5:16-25
Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.
Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.
Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.
Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses.
Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.
Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit.
Il y a beaucoup de péchés explicitement dénoncés par Dieu dans la Bible : voler, tuer, mentir, avoir des relations hors mariage, s'enivrer, ... Il y a beaucoup d'autres situations où nous avons à juger.

Quand on se pose la question : "est-ce que c'est mal de faire ceci ou cela ?", je crois qu'il faudrait se la poser autrement : "est-ce que cela plaît à Dieu si je fais ceci ou cela ? Est-ce que c'est utile ou néfaste pour sa gloire ?"

3. Quelle est la vraie question à se poser ?

C'est une bonne chose de réfléchir avant d'agir, et donc c'est aussi une bonne chose de se demander si quelque chose est mal avant de l'entreprendre.
Adapted from Kgbo (Own work) [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons
Mais on peut poser la question : pourquoi est-ce que je veux faire ça ? Est-ce que c'est pour faire comme les autres ? Pour me faire plaisir ?  Ou est-ce que c'est pour la gloire de Dieu ?
1 Corinthiens 10:31
Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.
À mon avis, la bonne question est là : est-ce que je veux vivre pour moi, ou pour la gloire de Dieu ?

Et vous, qu'est-ce qui vous aide à faire le bon choix ?
 

Commentaires

Articles les plus consultés