Du pain, des jeux...

Dès la création du monde, en instituant la semaine, Dieu a prévu un jour de repos. Nous travaillons toute la semaine, et il est tout-à-fait légitime de vouloir se reposer, se détendre, et changer d'activités. Le repos est un des thèmes majeurs de la Bible :
Ezéchiel 34:15
C'est moi qui ferai paître mes brebis, c'est moi qui les ferai reposer, dit le Seigneur, l'Éternel.
Et cependant, dans la société actuelle, le repos est devenu prétexte à un tel foisonnement de loisirs que la sérénité en est exclue. Il faut se faire plaisir, s'éclater -- noyer toute tristesse, tout cafard, dans des excès de toute sortes. Et surtout, éviter de penser à ses problèmes... Au lieu de jouir simplement des bons moments que l'on peut passer, on s'excite un maximum pour en profiter à fond. Au point d'éprouver un certain sentiment de surfait en voyant dans la rue les Français se réjouir du succès des Bleus. On crie pour faire passer la morosité. Dans le fond, rien n'est changé. La vie paraît plus belle -- mais ce n'est qu'une question de jours, de semaines au mieux.


Et après... tout cela n'apporte strictement rien. Au mieux, nos relations sociales se sont améliorées. Rien de plus.


Pourquoi ce besoin avide de faire la fête ? Clairement, il y a un manque.

L'homme est en rébellion contre Dieu. A moins qu'il ne se repente et revienne à Lui, il ne peut pas jouir du seul vrai repos de l'âme -- le repos qui vient de Dieu. En se gavant d'activités, plus ou moins douteuses, il essaie de combler un abîme.

Commentaires

Articles les plus consultés