Sur la persécution

Une religion (ou idéologie) qui persécute admet implicitement son infériorité. Être obligé de recourir à la force ou à l'intimidation, c'est montrer sa faiblesse spirituelle, sa pauvreté. D'ailleurs ceux qui agissent ainsi, d'une part perdent toute leur crédibilité, et d'autre part arrivent rarement à leur fin. Personne n'a envie de se convertir à la religion de son persécuteur.

Ce simple critère permet d'éliminer un bon nombre de religions comme "non-crédibles". En fait sûrement toutes.


Jésus-Christ est à l'opposé de ce scénario : le christianisme ne s'est pas développé par la violence -- malgré les déviations qui ont eu lieu par la suite. Il dit :

Matthieu 5:11-12
Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Commentaires

Articles les plus consultés