Le bonheur

Le dernier Courrier International comportait un supplément sur le bonheur... c'est marrant parce que ça fait juste la suite de mon dernier billet :o). Je l'ai pas encore lu, mais en feuilletant j'ai remarqué qu'ils présentaient un homme comme étant le plus heureux, ou béat, du monde. Apparemment c'était un moine bouddhiste ou quelque chose d'associé.
D'une manière générale, leur définition du bonheur doit être à peu près ceci : état physique où l'on "se sent bien". C'était presque une question de santé. Je n'ai pas vu de notion de durée, encore moins l'idée que ça ne sert pas à grand chose d'être heureux 20 ans ou 80 ans si c'est pour goûter l'enfer derrière, et sans fin.

A croire que le bonheur consiste à ignorer tous les malheurs, soit que l'on rencontre dans sa vie, soit dans le monde en général, à se remplir la vie de choses agréables. Une notion assez répandue je crois. Ou alors, de manière plus nuancée, parce que c'est un peu osé d'ignorer, on essaierait de faire ce qu'on peut pour lutter contre les malheurs (les maladies, les guerres, etc), d'être "bien avec tout le monde", et puis si chacun mène sa petite vie tranquille dans son coin ça devrait aller. Je n'appelle pas ça une vision élevée du bonheur, c'est désillusionné, c'est triste. On dirait un bonheur par défaut.

Ce n'est pas du tout ce que Dieu veut pour les hommes. Les hommes veulent le bonheur mais en restant dans leur péchés... Dieu veut qu'ils se repentent, qu'ils renoncent à eux-mêmes pour être purifiés, sanctifiés, pour mener une nouvelle vie.

...

Après lecture, je constate que c'est encore mieux. Un homme est plus ou moins heureux en fonction des cellules qui s'agitent dans son cerveau. C'est extraordinaire. En fait, ce bonheur-là est un instantané qui ne sert strictement à rien (non que c'est inutile de se sentir bien dans sa peau, mais ça ne résoud pas la question de l'éternité. Être heureux ne suffit pas à sauver de la mort...).
Jean 3:16
Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.
Il n'y a toujours qu'un seul chemin qui mène à la Vie !

Commentaires

Articles les plus consultés