Des millions de morts, au XXIème siècle

Les chiffres

Je suis tombée récemment sur un tweet qui en a fait réagir plusieurs, mais qui ne m'a malheureusement pas étonnée, car il n'a fait que confirmer les chiffres que j'avais en tête :

Pour faire accepter l'avortement, on parle toujours des cas de détresse extrême pour la mère. Mais au regard de ces chiffres, on ne peut que pâlir d'effroi.

Celui qui a rassemblé tous ces chiffres a du y passer un certain temps (j'espère pour lui qu'il a le moral solide), mais tout le monde peut retrouver ces chiffres, par exemple pour la France, en 2010 :
 - le nombre d'IVG, sur le site du ministère de la santé : 225 000,
 - le nombre de naissances, sur le site de l'INSEE : 828 000.

La proportion de grossesses interrompues volontairement est donc de  225/1053, soit environ 21%, ou encore, plus de 1 enfant sur 5.

Décimation

DÉCIMATION, subst. fém.
[Le compl. est un plur. ou un coll.]
A. -- HIST. MILIT., vx. Action de mettre à mort une personne sur dix tirée au sort.
B. -- P. ext. Action de faire périr en grand nombre (cf. décimer B.). Synon. extermination.

Le dictionnaire "Trésor de la langue française" définit ainsi un terme que les médias n'oseraient jamais utiliser en parlant de l'avortement en France. La décimation était utilisée dans l'armée romaine pour châtier des légions lors de défaites graves : parmi les survivants, on en exécutait encore 1 sur 10. C'était une punition sévère.

Auto-punition ?

Mais voilà, en France on exécute plus de 1 enfant sur 5. Et ce n'est pas le pays où c'est le pire (voir la Russie, par exemple O_O).

Victor Hugo décriait ainsi les actes de Napoléon III au lendemain de son coup d'état de 1851 (dans Napoléon Le Petit) :
La stupeur glaça Paris. L'indignation qui élevait la voix devant le coup d'état se tut subitement devant le carnage. Ceci ne ressemblait plus à rien de l'histoire. On sentit qu'on avait affaire à quelqu'un d'inconnu. Crassus a écrasé les gladiateurs ; Hérode a égorgé les enfants ; Charles IX a exterminé les huguenots, Pierre de Russie les strélitz, Méhémet-Ali les mameluks, Mahmoud les janissaires ; Danton a massacré les prisonniers. Louis Bonaparte venait d'inventer un massacre nouveau, le massacre des passants.
Nous assistons à quelque chose d'encore nouveau et de plus horrible encore. Un massacre d'innocents, auxquel on retire le droit de vivre. Des nations s'infligent ce massacre de manière volontaire et insensible, exterminant leur propre population et détruisant leur propre avenir.

Le "droit à l'avortement" est toujours défendu, principalement au nom du "quand je veux, si je veux", c'est-à-dire au nom du droit des femmes à vivre leur vie sans être gênée par des enfants (voir par exemple cet article de 2010). Mais forcément, pour défendre ce droit, il faut ignorer le droit de naître du fœtus, ignorer le fait que c'est déjà un être humain, dans tout son potentiel, qui est formé à la fécondation. Personnellement, j'avais déjà appris au collège (en quatrième je crois) que la cellule formée à la fécondation contient tout l'ADN de l'enfant à naître, et donc toute l'information pour que se forme un individu unique. Les organes principaux sont formés dès les premières semaines. Bref, la démonstration n'est pas à faire : je ne pense pas que quelqu'un conteste que ce soit un véritable être humain qui soit formé, sinon pour justifier l'avortement.

Mais pourquoi ?

Je pense que l'avortement est très généralisé parce que la technologie le permet, et non parce que les mères d'aujourd'hui sont plus méchantes qu'autrefois. Je suppose qu'en contrepartie il y a moins d'abandons, etc., je n'ai pas vérifié.

Mais la véritable raison, c'est la rébellion des hommes contre Dieu. On constate qu'on n'est pas très loin des malédictions prononcées contre le peuple d'Israël dans Deutéronome 28 :
Si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage : [...]
Au milieu de l'angoisse et de la détresse où te réduira ton ennemi, tu mangeras le fruit de tes entrailles, la chair de tes fils et de tes filles que l'Éternel, ton Dieu, t'aura donnés.
L'homme d'entre vous le plus délicat et le plus habitué à la mollesse aura un oeil sans pitié pour son frère, pour la femme qui repose sur son sein, pour ceux de ses enfants qu'il a épargnés ; [...]
La femme d'entre vous la plus délicate et la plus habituée à la mollesse et par délicatesse n'essayait pas de poser à terre la plante de son pied, aura un oeil sans pitié pour le mari qui repose sur son sein, pour son fils et pour sa fille [...]
Deutéronome 28:15, 53, 54, 56
Mais aujourd'hui est encore un jour de repentance. Les hommes se plongent eux-mêmes dans le malheur, parce qu'ils ne veulent pas lui obéir. Mais Dieu est toujours prêt à pardonner.
Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve ;
Invoquez-le, tandis qu'il est près.
Que le méchant abandonne sa voie,
Et l'homme d'iniquité ses pensées ;
Qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui,
À notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.
Car mes pensées ne sont pas vos pensées,
Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel.
Ésaïe 55:6-8
C'est la seule espérance que je vois dans ce monde qui s'auto-détruit...

---
Je n'avais pas parlé de ce sujet depuis 2006 ! Articles sur des sujets similaires :
 - Monstrueux
 - Marre des médias


Ce texte ou ces chiffres vous font réagir ? Vous n'êtes pas d'accord ? Exprimez-vous (poliment bien sûr) dans les commentaires, c'est là pour ça !

Commentaires

Marie a dit…
Je suis à 100% d'accord avec toi, et trouve ça affligeant. Cette vidéo est assez percutante, sans qu'il y ait pourtant beaucoup de paroles : https://www.youtube.com/watch?v=EdTjLZPnvKM
Prions pour que Dieu ait encore pitié de cette pauvre terre (même si on récolte les fruits d'un rejet systématique de sa personne depuis plusieurs siècles...)
Amy a dit…
Merci pour ta vidéo. Elle fait un peu mise en scène je trouve et j'ai pas très bien compris l'histoire du "bruit de l'avortement", ça ne ressemblait à rien :-/ ... Les chiffres me parlent plus, mais c'est peut-être une déformation professionnelle. Ceci dit, l'argument principal de cette vidéo est juste : c'est vrai que les guerres ont fait beaucoup moins de victimes.

Enfin, quand on regarde, même notre société regarde le sujet comme tabou : on parle très peu de l'avortement, et c'est certainement parce qu'il y a une certaine gêne qui subsiste. Inavouable.
Marie a dit…
Oui, je te l'accorde, la mise en scène est très ... américaine ?! (je l'avais vu en Novembre et n'en gardait qu'un souvenir flou, ça passe moins bien au 2e visionnage, même si ça reste choquant !)

Et c'est aussi vrai qu'en France au moins on garde cette distance vis à vis de cet "acte médical". Mais aux US, j'avais vu de mes propres yeux des manifs "Pro-Life" devant des cliniques, le samedi matin par exemple...
Bruno a dit…
Bonjour Amy,

Moi aussi je ne suis pas étonné par ces statistiques mais quand on réfléchi à ce que cela implique, ça fait vraiment froid dans le dos. Je te rejoins dans tes explications du phénomène en remarquant qu'à quelques rares exceptions, ce sont les pays les plus enclin à l'athéisme (et donc au rejet de Dieu) qui pratiquent le plus l'avortement.

Pour étendre un peu le sujet, je suis tombé sur des "statistiques de moralité" indiquant ce qui est acceptable ou non par pays. Voici le lien concernant l'avortement : http://www.pewglobal.org/2014/04/15/global-morality/table/abortion/
(Sur la gauche on y trouve d'autres sujets moraux). Là encore il remarquable de constater que dans les pays jugeant acceptables ces pratiques, on trouve de nombreux pays européens, pays qui ont été christianisés il y a fort longtemps, mais qui se sont détournés du vrai Dieu.

Malgré ces chiffres, la porte de la Grâce est toujours ouverte alors intercédons auprès du Maître pour qu'un grand nombre d'hommes et de femmes entre dans l'arche pendant qu'il est encore temps.
Amy a dit…
Bonjour Bruno,

Je suis tout-à-fait d'accord avec toi, l'athéisme va de pair avec l'acceptation de l'avortement. Et merci pour ton lien, effectivement, cela met en évidence le fait que l'avortement n'est qu'un exemple parmi d'autres de l'abandon des "valeurs morales", c'est-à-dire de l'éloignement de Dieu.

Et comme tu le soulignes, cela doit nous encourager à prier pour nos contemporains, car il n'est pas trop tard !

Articles les plus consultés