Huguenote

Je suis née dans une famille chrétienne : évangélique, protestante, issue de la réforme. Enfant, j'ai été marquée par les images que j'ai vues au musée du Désert, à Saint-Jean-du-Gard et à la Tour de Constance, à Aigues-Mortes.

J'ai compris, peut-être pour la première fois, ce que c'était qu'un martyr. Traqués, emprisonnés, mis aux galères, roués, brûlés, privés de leurs enfants... les huguenots ont payé cher leur foi.

J'ai lu l'histoire de Marie Durand, emprisonnée à 19 ans, et pendant 38 ans...
Prisonnières huguenotes à la Tour de Constance,
tableau de Jeanne Lombard © Musée du Désert

Pourquoi ?


Que leur reprochait-on au juste ? Principalement : de lire la Bible, de ne pas célébrer la messe. Je me rappelle nettement l'image de la lecture en famille... avec les servantes à la fenêtre prêtes à signaler l'approche des dragons.
http://passcevennes.com/wp-content/uploads/2015/02/Musee-du-Desert_lightbox1.jpg
© Musée du Désert
Ayant soif d'entendre prêcher la Parole, les chrétiens se réunissaient au désert, c'est-à-dire dans les forêts, loin des regards. Les pasteurs encouraient de grand risques à prêcher dans ces assemblées.
Max Leenhaardt, Assemblée du Désert: Les héros de la liberté de conscience
© Musée du Désert
Ce n'est pas simplement pour secouer le joug de l'église Romaine que les huguenots ont supporté la persécution. S'ils étaient prêts à perdre la vie, c'est parce qu'ils ne pouvaient pas renier l'œuvre de Christ : prendre la messe, au sens catholique romain, c'est nier qu'il a déjà tout accompli, c'est dire que l'on a encore besoin de faire des œuvres pour obtenir le salut. S'il y a besoin des œuvres, ce n'est plus une grâce : la doctrine du salut par grâce était centrale.
C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.
Éphésiens 2:8-9

Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit.
Romains 6:10

Et donc ?

La principale conclusion, c'est qu'il doit y avoir quelque chose de vraiment important dans cette Bible, pour que les Huguenots s'y attachent autant d'un côté, et que de l'autre les Catholiques s'y opposent autant. C'est aussi l'accomplissement de la parole de Jésus : ceux qui l'aiment s'attachent à sa Parole, et sont persécutés :
Jésus lui répondit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
Jean 14:23

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Jean 15:20 

Ce salut par grâce redécouvert à la Réforme est un trésor précieux. Je ne l'ai pas compris tout de suite, mais le témoignage de ces huguenots m'a poussée à le rechercher... et devrait vous y pousser aussi, si vous ne le connaissez pas !

J'apprends des Huguenots :
- à lire la Bible de façon personnelle et en famille, chaque jour,
- à m'attacher à l'assemblée des chrétiens,
- à m'attacher au salut par la grâce seule,
- à résister en gardant mes convictions malgré l'intolérance.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas souffert pour rien. Quelques siècles plus tard, je suis loin d'avoir les mêmes souffrances et je peux juger de leurs erreurs, mais je veux conserver leur héritage, parce que je me sens bel et bien huguenote.

Commentaires

Articles les plus consultés