Dieu et la science

Dieu et la science, c'est le titre accrocheur du numéro 48 des dossiers de la recherche, paru en avril dernier. Forcément, je n'ai pas pu m'empêcher de l'acheter... me demandant quels arguments ils allaient encore trouver contre Dieu.

Je ne me faisais pas d'illusions : un journal scientifique "mainstream", aujourd'hui, ne va pas donner d'éléments tendant à prouver que Dieu existe. Je savais qu'ils allaient aller plutôt en sens inverse.

Leur message principal ? La science n'a pas besoin de Dieu. Science et foi sont parfaitement compatible, du moment que la foi ne vient pas remettre en cause la science. "Le combat de la science contre Dieu" aurait été un titre plus adapté.

Leurs arguments ? J'ai cherché, mais je n'ai rien trouvé d'intéressant. Grande déception. Il n'y a même pas vraiment matière à débattre. Un journal comme La Recherche aurait pu montrer plus de sérieux pour défendre sa position.

Je pense qu'il est intéressant de comparer leur étude avec les stratagèmes donnés par Schopenhauer dans son traité sur la dialectique éristique, L'Art d'avoir toujours raison. Rappelons que ces stratagèmes ont pour objectif de donner des techniques pour gagner un débat, et non d'atteindre à la vérité (ce que Schopenhauer souligne).

Stratagème XII - Choisir des métaphores favorables
Comment sont désignés ceux qui croient en Dieu ? Dans le camp de "l'obscurantisme", avec une "idéologie d'extrême droite", ils ont une "emprise démagogique et idéologique". On parle de "retour aux pratiques irrationnelles, péremptoires mais idéologiquement très concertées de l'Inquisition", et tout ça avec une "fausse science".
Par le vocabulaire, le journal se positionne clairement contre les créationnistes de tout bord, et de facto contre Dieu.

Stratagème XXXII - Principe de l’association dégradante
"Les nouveaux créationnistes, liés aux milieux religieux intégristes..." (p.18)
En faisant de telles affirmations, le journal écarte la possibilité d'un débat. C'est un mélange de divers stratagèmes, puisqu'ils tirent implicitement de fausses conclusions (Stratagème XXIV - Tirer de fausses conclusions), et veulent faire croire qu'ils défendent l'auditoire contre des méchants (Stratagème XXXV - Les intérêts sont plus forts que la raison).
En outre, le journal est alarmiste : citoyens, armez-vous, vous n'avez plus le temps de réfléchir ! la situation est "inquiétante", "extrêmement grave", c'est une "guerre contre la liberté de penser" ! Au secours !
Au passage, on se demande qui n'a plus le droit de penser...

Stratagème XXVIII - Convaincre le public et non l’adversaire
Il est évident que ce genre de dossier ne cherche pas à convaincre des créationnistes, ou même des évolutionnistes, de renoncer à l'idée de Dieu. Il cherche juste à satisfaire intellectuellement des athées plus ou moins déjà convaincus. Ils peuvent lancer des affirmations comme
"Il ne s'agit pas, pour les créationnistes, de faire oeuvre de théologiens, ce qui les obligerait à s'inscrire précisément dans telle ou telle théologie juive, chrétienne, ou musulmane. Non, leur stratégie est tout autre..." (p.18)
Mais c'est complètement faux. Au moins 2 grandes associations créationnistes chrétiennes, Answers In Genesis et Creation Ministries International, défendent le créationnisme sur des bases théologiques, bibliques. Ce genre d'affirmation ne fait que profiter de l'ignorance des lecteurs pour détourner le débat (Stratagème XVIII - Interrompre et détourner le débat), et nier que c'est un débat d'abord théologique.

Stratagème XI - Généraliser ce qui porte sur des cas précis
Ils prennent l'exemple de Pascal pour montrer que l'on peut concilier Dieu et la science : "Cela n'empêche pas la foi et la religion de constituer un domaine qui n'est pas incompatible avec le domaine de la raison et de l'expérience : toute la vie et l'oeuvre d'un croyant et d'un savant comme Pascal l'attestent suffisamment." (p.20) Ce qu'ils omettent de dire, c'est que la science de l'époque ne cherchait pas à éliminer Dieu à tout prix comme ils le font. Aujourd'hui on veut nous imposer de faire une confiance aveugle en la science sur des points qui relèvent de la théologie !
En outre, ils sous-entendent ici que les créationnistes ont des problèmes à lier science et foi. C'est complètement faux. Je n'ai aucun problème avec la science, tant qu'elle s'occupe des phénomènes observables -- de science quoi. C'est à la théorie générale de l'évolution, qui extrapole inconsidérément la théorie d'adaptation des espèces (observée, elle), et qui ce faisant contredit le message biblique et annule l'oeuvre de Jésus-Christ, c'est à cette théorie infalsifiable que s'opposent les créationnistes.

Stratagème XXX - Argument d’autorité
Je pense que cela se passe de commentaire : le principal argument que je connaisse en faveur de la théorie générale de l'évolution, c'est que "la plupart des scientifique y souscrivent". Argument d'autorité. Pas preuve.

Stratagème XXXVI - Déconcerter l’adversaire par des paroles insensées
Ce stratagème est peut-être moins évident... mais j'ai trouvé certains articles particulièrement difficiles à comprendre, et mal exprimés, avec beaucoup de beau jargon philosophique... en particulier au sujet des causes finales et du postulat d'objectivité. Autrement dit, cette idée que science et foi doivent rester des domaines séparés. Il est donc recommandé de bien découper son cerveau en deux, et de ne pas faire usage de sa raison quand on fait de la théologie. Ils montrent bien leur ignorance des choses de la foi, et de la Bible en particulier.

On pourra leur rétorquer encore plusieurs arguments : ils semblent bien réduire la science à la théorie générale de l'évolution et au Big Bang ; eux-mêmes ont une confiance aveugle en l'homme, ce qui est en contradiction avec leur propre idée qu'il est le fruit du hasard ; ils font un postulat matérialiste, et postulent, en gros, l'absence de Dieu pour aboutir à la conclusion qu'il n'existe pas. On pourrait écrire des pages à ce sujet. Pensez-vous que ce soit utile ?

Ce qui m'a semblé intéressant, au fond, avec ce numéro, c'est le constat que les scientifiques ont renoncé au débat. Avec leur foi en la science, ils n'arrivent simplement pas à comprendre que des gens puissent encore croirent en Dieu. Nous aurons encore à nous justifier de notre foi !
1 Pierre 3:15
Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous.
1 Corinthiens 1:21
Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.
Deuxième point intéressant : si ce genre de numéro paraît, c'est que le sujet suscite encore une réflexion. Ils n'acceptent pas le débat, mais ressentent encore le besoin de se justifier. Les hommes se posent des questions sur nos origines, ils font des tas d'hypothèses plus ou moins loufoques, toutes se privant de "l'hypothèse" de Dieu. Plus on les voit se fourvoyer, plus il est facile de se convaincre que :
La crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse ;
Tous ceux qui l'observent ont une raison saine.
Psaume 111:10

D'autres commentaires sur ce dossier de la Recherche :
Un blog évolutionniste-théiste fustige leur manque d'équilibre, et dans ce sens ils ont raison : "Après avoir rappelé les méfaits historiques de la religion chrétienne au travers de l’assassina d’Hypatie la première mathématicienne dès le IVeme siècle, suivi des condamnations de Giordano Bruno (brulé vif à Rome) et de Galilée, c’est sous les titres évocateurs « Le réveil de l’obscurantisme » et  « la contagion gagne des pays musulmans », que deux articles consacrés au créationnisme ne manqueront pas d’enfoncer le clou"... "On sera à nouveau confronté à une étude sommaire dont les sous-entendus s’évertuent à évacuer toute idée d’une providence divine."

Commentaires

Gérald PECH a dit…
Merci de cette brève note critique intéressante et bienvenue. Je suis un scientifique chrétien français, un des rares signataires français (4 sur plus de 800) de la déclaration "Dissent from Darwinism". J'aimerais pouvoir prendre contact avec vous, mais je n'ai pas trouvé le moyen de vous contacter via votre blog.
Amy a dit…
Bonjour, merci pour votre intérêt ! Vous pouvez me contacter par un commentaire avec vos coordonnées. Les commentaires sont modérés donc si vous ne voulez pas que je les publie, il suffit de le signaler :-) -- je ne publierai évidemment pas des données personnelles.

J'aurais pu en dire encore long sur ce numéro, là j'ai surtout critiqué un article ("le réveil de l'obscurantisme", si mon souvenir est bon), et la teneur générale. Ça reste un article de blog.
Anonyme a dit…
Réflexion sur le même thème

Et si on vous disait ceci:

...ce texte a été créé par hasard,
personne en est l’auteur.
Il s’est formé de lui-même à partir de rien.
Sans l’aide d’aucune intelligence.
Des lettres se sont formées et
dans un ordre purement aléatoire,
elles se sont assemblées pour former des mots.
Et ces mots se sont placés ici et là, aux bons endroits,
pour composer les phrases que vous lisez en ce moment.

Le simple fait que vous puissiez comprendre
ce texte n’a rien d’étonnant, puisque vous aussi
êtes venus à l’existence de la même manière.
Ainsi que toutes choses, d’ailleurs.

Si par hasard,
l’incrédulité surgissait en vous,
face à l’origine de tout ceci.
Tournez-vous du côté de la science,
qui n’ayant rien laissé au hasard,
affirme avoir découvert que rien
n’est à l’origine de toutes choses.

Et qui sait,
peut-être serez-vous convaincus que:
“rien” est la cause de “tout” et que,
“tout” arrive pour “rien” et donc,
pas de but à “rien du tout”.

Vous saisissez ?...

Alors, si on vous disait ces choses,
les croiriez-vous ???
Amy a dit…
Votre commentaire suscite la réflexion, et j'espère que je pourrais aussi susciter la réflexion par ma réponse.

Bien que vous soyez anonyme, ce qui m'a donné un fort a priori que votre message serait un spam, je sais facilement que ce texte n'est pas généré par hasard. Pourquoi ?

Avez-vous déjà lu des textes générés aléatoirement ? Même en essayant d'imiter la distribution des lettres/mots, il est très difficile de faire passer un message, avec un texte aléatoire... on arrive facilement à distinguer le charabia d'un générateur aléatoire et le texte d'un être intelligent qui veut faire passer un message. Et pourtant, ce générateur n'est déjà plus vraiment aléatoire.

Selon votre théorie, pourtant, je devrais comprendre ce charabia, puisqu'il issu du hasard comme moi (parce que selon vous, on se comprend quand on est venu à l'existence de la même manière...).

Je crois que vous vous méprenez sur la nature du hasard. Je ne suis pas spécialiste du hasard, mais je fais pas mal de statistiques, et quand j'utilise des algorithmes stochastiques, c'est pour leur capacité exploratoire -- et non leur capacité à créer l'information. J'en ai déjà parlé avant (http://amy8492.blogspot.fr/2009/09/logical-fallacies-ad-hominem-answers-in.html). En fait, heureusement que le monde ne fonctionne pas entièrement par hasard, on ne pourrait pas faire grand'chose de nos statistiques...

Tout l'intérêt d'un message qui contient de l'information, c'est qu'on peut le distinguer d'un texte aléatoire.

Je pense que la notion de hasard, un peu comme celle d'infini, est très difficile à appréhender. Probablement parce qu'elle est éloignée de notre nature à nous, humains, munis d'une intelligence, d'une volonté, et d'une vie de longueur finie (pour notre corps).

Vous-mêmes, vous avez un but en m'écrivant. Vous jouez volontairement de façon hasardeuse avec des termes contradictoires. Et sans surprise, vous êtes pleins de contradictions. Plus de logique, plus de mathématiques, plus d'informatique, plus d'histoire, plus de technologie, plus rien de tout cela dans votre monde absurde, que le chaos. Que pouvez-vous donc croire ?

Il y a ici des notions intéressantes à creuser. Parce que Dieu nous a donné un cerveau pour réfléchir, analyser le monde qui nous entoure, chercher à le comprendre, et saisir un petit bout de sa grandeur, et adorer celui qui en est le Créateur. J'aime Dieu :-).
Gérald PECH a dit…
Au sujet de la question de Dieu en relation avec la science, je conseille la lecture du livre "Foi raisonnable" de William Lane Craig, philosophe et théologien chrétien de réputation internationale, considéré comme le plus grand apologète chrétien des cinquante dernières années.

Voir le site Internet : http://foi.raisonnable.free.fr.
Anonyme a dit…
IL semble que vous n’ayez pas compris mon message sur l’absurdité d’un monde qui serait créé sans un Créateur où tout rime à rien, désolé de vous avoir confondu avec mes contradictions, je crois et j’aime mon Créateur et le votre, amicalement en Christ. Jacques, qui ne voulait prendre le temps de s’abonner pour poster son message et qui a donc choisi d’être anonyme...

Articles les plus consultés