Bientôt Noël...

Magnifique. Surtout le soir, la ville brille de mille feux. Le centre commercial a pris des allures féériques ; tout est lumineux, scintillant, coloré. Les étalages regorgent d'articles de toute beauté, les vitrines sont décorées mieux que jamais. Les gens s'affairent avec un plaisir visible aux achats des traditionnels cadeaux. C'est la frénésie. Difficile de rester indifférent (même avec un RER à attraper...).

Et pourtant... si la fête est restée, le coeur, l'essence, la raison d'être a disparu. En tout cas du centre commercial. On le répète chaque année, on insiste, mais malheureusement c'est toujours pareil : on ne parle que bien rarement de Jésus. Il n'a pas le droit de sortir des Eglises.

Aujourd'hui encore, la prophétie d'Esaïe 53 verset 2 (datant de 650 av JC environ) s'accomplit :
"Il s'est élevé devant lui comme une faible plante,
Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée ;
Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards,
Et son aspect n'avait rien pour nous plaire."

Oui, encore une fois, la Bible donne des explications. Le verset 3 continue :
"Méprisé et abandonné des hommes,
Homme de douleur et habitué à la souffrance,
Semblable à celui dont on détourne le visage,
Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas."

Décidément, comment peut-on encore croire que la Bible ne dit pas la Vérité ? C'est pourtant l'évidence même. Les hommes ne veulent pas de Dieu. C'est dans leur nature même - l'orgueil.

verset 4-5 :
"Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées,
C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ;
Et nous l'avons considéré comme puni,
Frappé de Dieu, et humilié.
5Mais il était blessé pour nos péchés,
Brisé pour nos iniquités ;
Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui,
Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris."

Voilà la raison de la venue de Jésus sur Terre. Voilà la raison de Noël. Ce n'est pas les cadeaux, la fête, les bougies, le sapin. C'est le salut des hommes - ces mêmes impies orgueilleux. Dieu fait grâce à ceux qui se repentent, qui regrettent amèrement le mal qu'ils ont fait, qui s'humilient et se tournent vers Lui.

Commentaires

Articles les plus consultés