Mais comment ça marche ?

Un article récent de Creation faisait remarquer combien la théorie des collisions était utilisée à tout venant pour expliquer la formation des planètes -- ou plus précisément comment elles permettaient d'expliquer pourquoi la composition ou la forme d'une planète ne correspondait pas au modèle. Cet article ne semble pas encore en ligne, mais j'en ai trouvé un dans la même veine, au sujet de Mercure.

Du coup, en voyant le titre "Lucky strike gave Earth its gold" sur New Scientist, j'ai réagi. Encore la même histoire. On va finir par en faire un hall of fame. Je suis loin d'être astrophysicienne, mais j'ai (presque) envie de recenser toutes ces collisions. Ça doit en faire un paquet, qui permettent toujours d'expliquer ce qu'on veut, sans avoir à revoir le modèle...

Comme quoi, il ne faut pas trop se confier dans la Science. Que les scientifiques rechignent toujours à renoncer à un modèle admis "par tout le monde", je veux bien le comprendre, c'est même normal. Mais quand le modèle est contredit par tout ce que l'on observe, ou presque, il doit vraiment y avoir une faille quelque part. Pourquoi donc ne pas chercher une autre solution ?

Quand on est habitué à lire la Bible, on prend les choses de manière bien plus relative. Pas besoin d'avoir une confiance absolue dans la Science : on a un Absolu bien supérieur. Comment les hommes pourraient-ils rivaliser avec Dieu ?
Jérémie 17:5,7-10
Ainsi parle l'Éternel :
Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme,
Qui prend la chair pour son appui,
Et qui détourne son coeur de l'Éternel ! ...
Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel,
Et dont l'Éternel est l'espérance !
Il est comme un arbre planté près des eaux,
Et qui étend ses racines vers le courant ;
Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient,
Et son feuillage reste vert ;
Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte,
Et il ne cesse de porter du fruit.
Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant :
Qui peut le connaître ?
Moi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins,
Pour rendre à chacun selon ses voies,
Selon le fruit de ses oeuvres.
Les hommes ont tellement envie de se complaire en eux-mêmes qu'ils sont prêts à croire n'importe quoi. Ils sont prêts à tout pour ignorer qu'il y a un jugement. Mais finalement, c'est beaucoup plus simple de croire que c'est Dieu qui a tout créé : un seul événement "catastrophique", ponctuel, et toutes les planètes, astres, etc. sont apparus.

Commentaires

Articles les plus consultés